dans

Comment créer une société de dépannage automobile ?

La mécanique automobile est un corps de métier subdivisé en plusieurs sous-branches dont le dépannage automobile. De façon spécifique, l’exercice de ce métier nécessite de voler au secours d’un conducteur automobiliste en panne sur une route.

Passionné de ce métier, vous souhaitez l’exercer, mais de façon indépendante. Autrement dit, vous souhaitez créer votre propre entreprise. Afin de concrétiser ce rêve, lisez cet article et apprenez comment mettre sur pied une société de dépannage automobile.

Sommaire

Se former à l’exercice du métier de dépanneur automobile

Avant de songer à la création d’un centre de dépannage auto, il est de bon ton que vous vous formiez efficacement à ce métier. En pratique, le futur dépanneur automobile doit disposer d’un CAP en maintenance des automobiles, de chauffeur routier.

L’option de la formation doit être celle des engins quatre roues, soit une certification du BAC professionnel. L’option A est dédiée aux véhicules particuliers (VP) et la formation dure en général trois ans. L’option B est celle des voitures de transport routier.

Si vous possédez un baccalauréat ou un Cap (Certificat d’aptitude Professionnelle), vous pouvez aussi suivre une formation donnant droit à un CQP. Il s’agit d’une certification permettant de porter le titre de dépanneur remorqueur en véhicule poids lourd ou léger. Il y a aussi le FIMO qui est une formation préalable obligatoire.

En somme, si vous envisagez de faire carrière dans ce métier, il est impératif d’avoir des qualifications dignes d’un garagiste. En plus, vous devriez vous faire former dans le domaine de la prévention de la sécurité routière. Disposer des qualités d’un secouriste routier serait aussi un grand atout.

Grâce à toutes ces dispositions, vous serez apte à venir en aide à vos futurs clients. Parce qu’un dépanneur est appelé à remorquer des engins quatre roues assez lourds, il doit impérativement savoir conduire. Pour exercer efficacement votre métier, assurez-vous donc d’obtenir un permis de conduire de catégorie B et C1.

Afin d’acquérir de l’expérience dans le domaine, il est conseillé de travailler d’abord comme salarié. Dans la mesure du possible, essayez même d’occuper le poste de responsable d’entreprise. Ainsi, vous aurez la latitude de toucher du doigt les diverses réalités auxquelles vous serez confrontés.

Disposer de multiples connaissances pour devenir dépanneur auto

Entreprendre dans le domaine du dépannage automobile requiert des connaissances dans des domaines variés. Pour exercer efficacement son métier, l’entrepreneur doit avoir des prérequis en mécanique auto. En contrôle électronique, il doit pouvoir manier aisément certains outils de base.

La technologie informatique relative à son domaine ne doit pas avoir de secret pour lui. Et au regard du dynamisme dont font montre les innovations technologiques, il doit assurer sa veille informationnelle.

Pour être en mesure de poser de bons diagnostics sur les véhicules en panne, il doit avoir un sens d’analyse pointilleux. La rigueur et la précision doivent être ses principes de base. Sans ça, vous risquez d’endommager encore plus les véhicules de vos clients et perdre leur confiance.

En vue de faciliter le contact avec ses clients et les mettre en confiance, l’entrepreneur doit développer le sens des relations humaines. Être endurant physiquement lui permettra de faire face aux réalités du terrain dans la pratique de son métier. Remarquez que les nouveaux apprentis d’un garage bénéficient d’une formation élémentaire qui leur permet d’acquérir des notions de base. Par exemple, ils seront initiés à:

  • l’accueil client ;
  • aux techniques de chargement d’un véhicule en panne ;
  • aux règles de sécurité et bien d’autres choses encore.

À ce stade, ils sont tenus de travailler par paire, le temps d’avoir une bonne maitrise des pratiques liées au métier.

Trouver un local pour abriter l’entreprise de dépannage automobile

Une société de dépannage auto ne peut être implantée n’importe où. En effet, l’emplacement de cette entreprise doit être minutieusement analysé afin de faciliter son accès. De façon idéale, une entreprise de dépannage ne doit pas être éloignée du réseau routier. Par ailleurs, vous devez veiller à la disponibilité d’un grand espace qui puisse accueillir les engins.

Par ailleurs, une analyse de zone favorable à la clientèle est primordiale avant l’implantation de ce site. Elle doit être faite en amont, lors de la phase d’étude du marché. Pour assurer la réussite de cette étude, il faudra prendre en compte certains détails comme les challengeurs qui sont dans les voisinages immédiats.

Pour faciliter la collaboration avec les prochains partenaires, il faut également tenir compte de leur localisation. Comme associés, vous pourriez miser sur un garage de réparation, un centre de secourisme, les pompiers, et la gendarmerie.

Choisir un statut juridique pour l’entreprise de dépannage automobile

Selon qu’il s’agisse d’une petite et discrète entreprise, son promoteur peut prendre le statut d’auto-entrepreneur. S’il envisage de faire tourner seul sa boite, alors la société sera qualifiée d’entreprise individuelle. Il faut préciser que généralement dans ce cas, le chiffre d’affaires n’est pas supérieur à 85 000 euros.

Votre entreprise sera qualifiée d’EURL si le chiffre d’affaires est compris dans un intervalle de 85 000 euros à 240 000 euros. Notez qu’une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) fonctionne aussi sans associé.

Si le promoteur du centre de dépannage envisage de s’entourer d’actionnaires, son entreprise aura le statut de SASU. Entendez par SASU, une Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle. Dans ce cas, si vous parvenez à établir un règlement d’organisation de la société, vous pourriez occuper le poste de président.

Juridiquement, votre société de dépannage portera le statut de SARL si vous mobilisez un montant compris entre 240 000 et 790 000 euros. À ce stade, si vous avez au-delà de deux actionnaires, l’entreprise peut devenir une Société par Actions Simplifiées : SAS.

Toutefois, si vous avez besoin de plus d’éclaircissement à ce niveau, il est possible de recourir aux conseils d’un professionnel en création d’entreprises. Ce dernier saura vous accompagner dans les différentes phases de réalisation de votre projet de mise en place d’un centre de dépannage automobile.

Trouver les aides financières pour créer une entreprise de dépannage auto

Afin d’accompagner les entrepreneurs dans la réalisation de leur projet, le gouvernement français a mis en place des programmes de soutien. Ainsi, le futur dépanneur peut en toute simplicité jouir de diverses subventions financières qui lui permettront de réaliser son rêve.

S’il entreprend en vue de sortir du chômage, il aura l’avantage de bénéficier de diverses aides telles que l’ACRE, ou l’ARE. Sous la directive du conseiller pôle-emploi mis à sa disposition, il pourra faire le choix du programme qui lui convient.

Avec l’Aide à la Création d’Entreprises (ACRE), il aura droit à une diminution partielle de ses obligations financières sociales. Ce programme est aussi valable pour la reprise des activités au sein d’une ancienne entreprise.

Quant à l’Allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE), l’entrepreneur maintient ses indemnisations de chômeur. Cette option est valable tant que les revenus dans la nouvelle entreprise sont faibles. Il faut préciser aussi qu’en dehors de ces aides étatiques, il est possible de toucher des subventions à l’échelle régionale et départementale. 

Définir le budget nécessaire à la création du centre de dépannage

Créer un centre de dépannage automobile est un projet qui fait appel à un investissement énorme. En effet, l’équipement de ce centre revient à acquérir des outils de travail assez coûteux.

De façon succincte, l’entrepreneur doit investir dans l’achat d’un véhicule pour dépannage. Cet engin quatre roues doit être équipé d’outil de signalisation tel qu’une sirène, un gyrophare, des rampes lumineuses, etc.

Comme outils nécessaires au remorquage, il doit prévoir un Dolly de traction, un levier électrique, des câbles, et bien d’autres éléments. Une sangle et un booster lui serviront aussi à former les pentes de chargement.

Avant de partir pour la sollicitation d’une aide financière, il est nécessaire de budgétiser parfaitement l’ensemble de ces équipements. Car, ils peuvent grandement influencer le coût global du projet.

Assurer son entreprise de dépannage auto

De toute évidence, la souscription à une assurance auto doit faire partir des premières démarches après l’installation du site. En vous rapprochant des compagnies d’assurance, vous aurez droit à une diversité d’offres.

Du côté du conducteur, il faut noter que l’assurance auto est une garantie d’assistance matérielle et financière en cas de besoin. De façon concrète, lorsqu’une automobile s’immobilisera quelque part, son assureur lui sera d’une grande aide.

Les pannes de voiture peuvent être de plusieurs ordres à savoir : la décharge d’une batterie ou l’accrochage d’une carrosserie. Vous pouvez également être victime de crevaison ou d’une panne électrique, etc.

L’assurance dépannage quant à elle, peut prendre en compte le remorquage et/ou le dépannage d’un engin à quatre roues. Face à une panne importante, elle prend également en compte les coûts liés au transport de la voiture. Elle s’occupe du retour ou de l’hébergement du chauffeur, puis des passagers.

Dans certains cas encore, vous aurez droit à une automobile subsidiaire, en attendant que celle qui est accidentée soit remise en marche. En tant que nouveau propriétaire d’une entreprise de dépannage auto, il ne faut ménager aucun effort à sillonner les compagnies d’assurance existantes. Vous pourriez en apprendre davantage sur elles et faire le meilleur choix pour vous.

Laisser un commentaire

Ecrit par Anne Morono

Bonjour et bienvenue sur ma page auteure ! Je m’appelle Anne Morono, je rédige des articles pour le site pour-vous-magazine.com

Bonne lecture et bonne découverte !

Qu'est-ce que vous en pensez ?

Quels sont les avantages d’investir dans un appartement neuf à Namur ?

4 points à prendre en compte pour réussir vos débuts dans le e-commerce