dans

Organiser le baptême pour son enfant : tout ce qu’il faut savoir

Étant le seul sacrement commun à tous les chrétiens, le baptême revêt de multiples significations et sa symbolique peut également différer selon les courants. De la même manière, il se pratique d’une façon très différente d’un courant à un autre. En effet, ce rituel peut signifier l’entrée dans la vie chrétienne de certaines personnes. D’autres peuvent le faire pour la rémission de leurs péchés.

Cependant, si pour les adultes, l’interprétation autour du baptême est équivoque, pour les enfants en est autrement. C’est le signe visible de la Grâce Invisible de Dieu. En termes clairs, le baptême des enfants signifie que l’amour de Dieu occupe une place d’honneur dans leurs vies. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est agréable de baptiser ces âmes innocentes. Si vous vous êtes inscrits dans cette démarche, on vous dévoile tout sur l’environnement de ce rituel, des avantages jusqu’au choix de parrain et marraine en passant par les conditions à remplir à cet effet.

Sommaire

Baptiser son enfant : ce qui motive à le faire

Le baptême pour toutes les églises constitue un sacrement. Il signifie la présence de Dieu dans la vie d’un enfant. Baptiser votre bébé revient donc à le mettre en communion parfaite avec Dieu pour que celui-ci soit au centre de tous ses agissements. En effet, cette raison est la motivation basique qui pousse de nombreux chrétiens à faire le baptême à leurs enfants. En dehors de celles-ci, on peut évoquer d’autres qui sont plus intéressantes et susceptibles de vous motiver à franchir le pas.

Une occasion qui réunit vos proches

En organisant le baptême de votre bébé, vous réussirez à réunir toute la famille, les proches. Même ceux-ci n’ont pas pu être présents après la naissance, ils trouveront l’importance d’assister à ce premier rituel qui marque la présence de l’Amour de Dieu dans la vie de votre enfant. Ils trouveront assurément un plaisir d’être présent.

La naissance d’une nouvelle relation entre votre bébé et son parrain et sa marraine

Pour la célébration d’un baptême, on choisit généralement un parrain et une marraine pour le baptisé. Quel que soit leur statut, ces personnes se font le devoir de vous accompagner dans l’éducation de votre enfant, et ce, selon les règles de la foi chrétienne. Ainsi, en dehors du lien familial, votre bout de chou peut encore construire d’autres liens plus forts avec cette personne.

Son appartenance à une communauté

En baptisant votre bébé, cela suppose qu’il appartient désormais à une communauté. Des valeurs et principes moraux de votre église lui seront transmis au fur et à mesure qu’il grandit. À noter que par ce lien, les membres de votre communauté religieuse demandent à Dieu de protéger l’enfant. C’est donc l’occasion d’une union de prières qui peuvent accompagner le baptisé toute sa vie.

L’épanouissement intérieur de l’enfant

Naturellement, un enfant qui naît, jusqu’à un certain âge, n’est pas encore en mesure de distinguer le vrai d’avec le faux. Dans ce registre, en tant que parent, vous êtes son guide. En le faisant baptiser dès son plus jeune âge, vous lui montrez directement le chemin à suivre, celui que vous jugez bon pour lui. C’est justement ce choix qui contribue à son épanouissement intérieur.

Début de la vie spirituelle de l’enfant

Selon les recommandations de l’Écriture sainte, les efforts consentis pour l’équilibre de la vie spirituelle doivent largement dépasser ceux de la vie des choses sensibles. Le fait est que le spirituel englobe considérablement de choses qu’il faut d’abord y accéder avant de comprendre. En effet, votre enfant étant encore trop jeune au moment du baptême, c’est votre foi qui parle pour lui. Toutefois, à partir du moment où le rituel est célébré, l’éveil à la fois commence et évolue au fur et à mesure qu’il grandit. Par déduction, cet acte qui consiste à faire immerger votre enfant dans l’eau ouvre à ce dernier l’avenir spirituel.

L’âge idéal pour faire baptiser son enfant


Généralement, les parents procèdent au baptême de leur enfant au cours des premiers mois après sa naissance. Cependant, il importe de préciser que cela n’est pas du tout obligatoire, même si l’on admet que jusqu’à la fin du XVIIème siècle, on baptisait les bébés à leurs premières heures. Cette réalité est surtout due au fait que la mortalité infantile était monnaie courante. C’est donc pour s’assurer que les bébés meurent avec l’onction divine qu’ils les faisaient baptiser très tôt.

Aujourd’hui, les réalités ne sont plus les mêmes. Vous pouvez décider que votre bout de chou soit d’abord en âge de prendre des décisions pour lui-même avant de lui faire votre proposition. Dans ce cas de figure, il est donc important qu’il suive les cours de catéchisme. Tout cela suppose qu’il n’y a pas un âge idéal pour faire baptiser votre enfant.

Par ailleurs, le baptême étant également un événement joyeux qui célèbre l’arrivée d’un bébé, il serait bienséant de le faire le plus tôt possible sur les premiers mois de sa vie. Ce n’est donc pas anodin si le nombre d’enfants baptisés en France atteint 250 000 chaque année. Le fait est que le jour dédié pour le rituel est marqué par une grande fête religieuse et familiale qui fait office de différents dons.

Faire baptiser son enfant : les conditions nécessaires à remplir

En réalité, il n’existe pas de conditions particulières que vous devez remplir avant que votre enfant soit baptisé dans votre confession religieuse. Il suffit que la décision vienne des deux parents et le tour est joué. À cet effet, il importe de signaler que le baptême des parents n’est pas une condition qui définit celui des enfants. Même si vous n’êtes pas baptisé, il est possible de le faire pour votre enfant.

Par ailleurs, vous devez choisir un parrain et une marraine le jour du rituel religieux (ou avant le jour). Ceux-ci sont chargés de vous seconder dans l’éducation religieuse de son filleul. En ce qui concerne le profil de ces derniers, ils doivent obligatoirement être baptisés.

La paroisse à laquelle s’adresser

Pour faire baptiser votre bébé, il est indispensable de choisir une paroisse. Vous pouvez opter pour celle que vous souhaitez. Dans ce registre, vous avez la possibilité de recourir à une paroisse qui est en dehors de votre ville. Le fait est qu’il n’y a aucune restriction à ce sujet. Cependant, pour des raisons de proximité, il est conseillé de miser sur une paroisse à domicile. En termes de déplacement des invités, cela semble plus avantageux.

Dans la pratique, il suffit de faire appel à l’église, en contactant qui de droit, et ce, quelques mois avant la date provisoire choisie. Après avoir fait votre demande, la personne contactée vous aidera à remplir une fiche d’inscription. À cette étape, vous vous demandez certainement s’il y a officiellement une somme à déposer. La réponse est non, car le baptême ne s’achète pas. Pour cela, on le fait à titre gratuit.

Toutefois, les parents peuvent, selon leur désir, décider de remercier le prêtre pour le sacrifice. En effet, si vous êtes également dans cette logique, faites alors une offrande à la paroisse. À ce niveau, il n’y a pas un montant standard. C’est en fonction de votre disponibilité budgétaire. Bref, ce sujet n’étant pas tabou, n’hésitez pas à vous renseigner davantage sur votre paroisse. En attendant, retenez que le fonctionnement de l’Église dépend en majeure partie des efforts que consentent les fidèles. Sur ce, à vous de voir ce qu’il est possible de donner.

Faire baptiser son enfant : la préparation à suivre 

Bien avant le jour envisagé pour la cérémonie, vous aurez à tenir une discussion avec le prêtre de la paroisse choisie. L’objectif de cette séance réside dans le fait qu’elle vous permet de parler de la préparation de la cérémonie avec le berger. Celui-ci profite également de l’occasion pour avoir une vision claire de vos différentes motivations. Cependant, retenez que ceci n’est aucunement un examen. C’est juste une discussion et, pour cela, vous pouvez lui poser des questions au besoin.

Le choix du parrain et de la marraine : un choix à faire avec minutie


Le parrain et la marraine votre enfant sont des personnes qui sont censées vous aider dans l’éducation de ce dernier. En effet, l’éducation spirituelle étant vraiment un facteur sensible, il est important de faire votre choix avec beaucoup d’attention. D’abord, elles doivent être dignes de votre confiance.

Dans le cadre de la cérémonie de baptême, c’est la marraine qui achète la médaille. Elle la fait graver au nom de l’intéressé ainsi que la date du rituel. En ce qui concerne le parrain, il vient donner la chaîne. Le jour J, le prêtre bénit l’objet en question et le remet à l’enfant.

Les moments forts d’une cérémonie de baptême pour enfant

Le baptême se déroule autour des fonts baptismaux. C’est une sorte de cuve dans laquelle, le religieux immergeait le bébé autrefois. Si toutes les conditions requises sont remplies, il procède à la cérémonie en suivant un certain nombre d’étapes.

  • Il verse simplement de l’eau sur le front du bébé : l’eau versée symbolise la mort et la résurrection de Jésus-Christ ;
  • Il marque le front du nourrisson d’un signe de croix en utilisant de l’huile parfumée ;
  • Au terme du rituel, les parents reçoivent un cierge.

Par ailleurs, il importe de notifier que votre enfant, lors de la cérémonie, doit être revêtu de vêtement blanc. Cette couleur, dans ce contexte, symbolise la renaissance et la lumière.

Laisser un commentaire

Ecrit par Anne Morono

Bonjour et bienvenue sur ma page auteure ! Je m’appelle Anne Morono, je rédige des articles pour le site pour-vous-magazine.com

Bonne lecture et bonne découverte !

Qu'est-ce que vous en pensez ?

4 points à prendre en compte pour réussir vos débuts dans le e-commerce 

Guide complet pour améliorer son bien-être au quotidien