dans

Prêt de voiture : comment faire en cas d’accident ?

Certes, prêter sa voiture à une tierce personne est tout à fait légal. Néanmoins, il s’agit d’un acte qui engage des responsabilités. Par exemple, en cas d’accident, vous vous exposez à des risques. Pour éviter les problèmes et les complications, surtout sur les questions de couverture, prenez des précautions. Avant de prêter votre voiture, vérifiez toujours les clauses de votre assurance auto. Faisons le point sur les conséquences du prêt de voiture sur l’assurance en cas d’accident.

Prêt de voiture et assurance auto

Vous voulez prêter votre voiture à un ami ou à un collègue ? Avant toute chose, renseignez-vous sur les conditions déterminées par le contrat d’assurance auto auquel vous avez souscrit. Dans leur contrat, la plupart des assureurs proposent une assurance auto au tiers sans restriction pour votre véhicule. Ils autorisent le prêt de l’automobile sans franchise d’assurance et n’appliquent pas la majoration en cas d’accident.

Par contre, certaines compagnies limitent la couverture au souscripteur et interdisent tout prêt de voiture. Il arrive aussi que le contrat soit plus souple, vous permettant ainsi de prêter votre véhicule à un membre de votre famille, mais sous certaines réserves. Dans un cas de ce genre, il faut préciser que vous ne devez pas prêter votre voiture à un conducteur novice.

En général, les assureurs rajoutent des clauses particulières dans leurs conditions générales. En contrepartie, ils appliquent une majoration de franchise en cas d’accident.

Quel que soit le contrat que vous souscrivez, vous ne devez prêter votre voiture qu’à titre occasionnel. Dès lors que vous permettez à une personne tierce d’utiliser régulièrement votre véhicule, vous devez en aviser votre assureur. Ce dernier peut inclure un avenant dans votre contrat d’assurance afin de couvrir l’emprunteur.

Prêt de voiture : que faire en cas d’accident ?

En cas d’accident de la route, la première chose à faire est de consulter votre contrat d’assurance auto. Cette première démarche vous permet de savoir si vous êtes couvert si vous prêtez votre véhicule à la personne qui a commis l’accident.

Si c’est le cas, il n’y aura pas de complications. Les suites seront les mêmes que si vous aviez vous-même commis l’accident. Dans le cas contraire, il faut définir la responsabilité. L’accident est-il causé ou subi par le tiers à qui vous avez prêté le volant ?

Le conducteur de votre voiture n’est pas responsable de l’accident ? Dans ce cas, toutes les réparations reviennent à l’assurance auto de la partie adverse. Votre voiture a causé l’accident ? La responsabilité revient donc au conducteur de votre véhicule. Autrement dit, la garantie responsabilité civile auto prendra en charge les dommages matériels et corporels.

Le prêt de voiture est interdit dans votre clause contractuelle ? Le responsable de l’accident est un jeune conducteur ? Vous avez signé un contrat de prêt de voiture avec restriction ? Votre assureur risque de ne pas couvrir les dommages subis par votre voiture. Il en est de même pour les dommages corporels subis par la tierce personne à qui vous a prêté votre voiture. Dans ce cas, tous les frais de réparation de votre véhicule, qu’il soit neuf ou d’occasion, seront à votre charge.

Qu'est-ce que vous en pensez ?

Ecrit par Julie Morin

Bonjour et bienvenue sur ma page auteure !
Je m’appelle Julie Morin, issue d'une école de journalisme, je rédige des articles pour le site pour-vous-magazine.com.

De nature très curieuse, mes centres d'intérêt sont divers et variés. J'aime le challenge et aborder de nouvelles thématiques que je ne connais pas encore.
Mon objectif premier est de fournir un contenu qualitatif et concis, afin que mes lecteurs ressorternt informés après avoir pris connaissance des mes articles.

Bonne lecture sur PVM

Commentaires

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Croyez-vous aux Tarots ?

Que faire de sa carte grise suite au décès d’un proche ?