dans

Quelles sont les différences entre les WC Classic et WC japonais ?

Pour beaucoup d’utilisateurs, le choix entre les toilettes japonaises et celles qui sont dites classiques n’est pas toujours évident. Pourtant, il existe bel et bien de grandes disparités entre les deux choix au-delà des similitudes apparentes. Les connaître peut permettre à l’utilisateur de faire son choix en toute connaissance de cause. D’ailleurs, les guides d’achat sur internet présentent bien les caractéristiques propres à chaque équipement sur sa fiche signalétique. Les différences significatives qu’il y a entre les deux formes de WC (classiques et japonais) sont présentées ici !

Les différences technologiques

Par sa technologie, le WC japonais (en provenance du pays du soleil levant) se démarque carrément du WC ordinaire, le classique. Il est possible de l’équiper de trois technologies avec des fonctionnalités bien définies. Il s’agit de l’abattant, du kit WC et du bloc WC.

L’abattant

Le recours à cette technologie dispense l’utilisateur de la toilette japonaise de la nécessité d’utiliser du papier toilette pour se nettoyer après ses besoins. Pour toute explication, l’abattant est un siège (ou une lunette de toilette). Il fonctionne à base d’électricité et se pose sur la cuvette du sanitaire. Il est doté d’un système de lavage anal, et urogénital qui de plus, est mixte (pour l’usage des deux sexes). Sur le marché, cet équipement pour toilettes japonaises est disponible en trois matières différentes : le plastique, le propylène et le polyester.

Le kit douchette

L’utilisation d’un kit douchette dans une toilette classique permet de la transformer en toilette japonaise. À l’opposé de l’abattant, le kit douchette est disponible en deux versions différentes. La première peut être soit équipée d’un seul jet (anal ou urogénital) et la deuxième, des deux jets simultanément. L’autre différence entre ce dispositif et l’abattant, c’est qu’il est destiné à un usage unisexe.

Pour ce qui concerne sa fonctionnalité, les kits douchettes dans leurs formes classiques permettent d’orienter les mains de l’utilisateur vers sa partie intime pour se nettoyer. Dans sa version améliorée, il peut être équipé d’un système de réglage de température, de pression de l’eau, et de séchage assuré par un jet massant et/ou par l’air chaud.

Le bloc WC

Le bloc WC est l’équipement le plus complet qui soit destiné à l’usage des toilettes japonaises. Par contre, il n’est pas compatible avec les toilettes classiques. Ses fonctionnalités sont high-tech et il est livré avec une boîte de commandes.

Au nombre de ces fonctionnalités, on peut citer : le système de musique qui couvre les bruits, le système de détection de mouvements pour l’ouverture automatique du battant, son système d’éclairage automatique et sa lunette chauffante.

De même, le bloc WC japonais est doté de :

  • un purificateur d’air,
  • un souffle d’air chauffant,
  • une chasse d’eau automatique,
  • une douchette avec simples ou doubles jets d’eau,
  • un système de nettoyage automatique des buses de lavage.

Sur le marché, il en existe de deux types. L’un s’installe sur le sol (la version classique) et l’autre se suspend au mur. Pour l’un comme pour l’autre, le design est souvent apprécié par les utilisateurs. C’est pour ainsi dire que le bloc WC japonais est le remplaçant, sinon, la version améliorée du WC classique. Pour son installation, l’intervention d’un professionnel est requise.

Différences sur le plan économique

Comparativement au WC classique, l’utilisation du WC japonais permet d’utiliser trois fois moins d’eau, et donc de faire des économies sur sa facture de consommation d’eau. 9 litres, c’est la quantité d’eau utilisée à chaque fois que l’utilisateur appuie sur la chasse d’eau d’un WC classique. Pour un WC japonais par contre, il n’en faut généralement que 3 litres. Cela se justifie par l’absence de papier, une matière qui nécessite plus d’eau pour s’évacuer.

Pour aborder cependant la question du coût, le WC japonais est beaucoup plus cher que le WC classique. Le luxe et la technologie du premier type de WC sont réservés aux utilisateurs ayant un certain pouvoir d’achat. Toutefois, il est aussi possible de passer d’une toilette classique à une toilette japonaise en la transformant simplement. Il suffira alors à l’utilisateur d’amoindrir ses dépenses en achetant le (s) équipement (s) qu’il faut (abattant, kit douchette, bloc WC). Pour l’achat, la marque Kleent est un acteur sur le marché français.

Autres différences

Les deux types de WC sont également différents en d’autres points.

L’hygiène

La présence de l’abattant sur le WC japonais confère à l’équipement le pouvoir d’assurer une hygiène presque parfaite. Contrairement à la version classique, la toilette japonaise est équipée de buses de nettoyage et d’un système de séchage. Pour les buses de nettoyage, l’équipement en compte deux : une, pour l’arrière et la seconde, pour l’avant.

Les traditionnels papiers hygiéniques (qui ne le sont pas en réalité) utilisés pour s’essuyer dans les toilettes classiques n’ont plus de place dans les WC japonais. Cela préserve donc l’utilisateur des risques d’irritation et de la toxicité liée à l’utilisation de ce papier.

Outre l’intérêt de cette fonctionnalité du WC japonais sur le plan hygiénique, elle participe également à la préservation de l’environnement. Utiliser peu ou pas de papier aux toilettes permet d’en limiter la production. Cela étant, les arbres servant à leur fabrication seront moins coupés et c’est par ricochet, une aide écologique portée à la lutte contre la déforestation.

Les statistiques révèlent que plus de 10 millions d’arbres sont détruits chaque année pour que l’homme puisse satisfaire ce besoin. En Europe, il est utilisé en moyenne, 13 kg de papier toilette par personne, et ce, chaque année. En Amérique, la quantité est de 39 kg.

La solution à cette déforestation poussée encouragée par l’utilisation des WC classiques est apportée par les WC japonais.

Le confort

Certains modèles de WC classiques offrent certes du confort à l’utilisateur, cependant, les modèles avancés de WC japonais poussent encore ce confort plus loin. Par exemple, ces derniers sont équipés d’abattants chauffants pour répondre efficacement aux besoins de l’utilisateur pendant les nuits froides et pendant les matins où la fraîcheur de la période hivernale bat son plein. Certains WC japonais offrent également la possibilité à l’utilisateur de personnaliser les programmes qu’il désire utiliser. Ce dernier peut agir sur la pression du jet en la faisant varier, ou sur la température de l’eau.

En version encore plus améliorée, les Toilettes japonaises sont aussi équipées d’un système de tests urinaires. Le but ? C’est de permettre à l’utilisateur de mesurer sa glycémie. L’autre différence significative entre le WC japonais et le classique, c’est son caractère décoratif. Le WC japonais, présenté sous n’importe lequel de ses modèles, paraissent toujours plus luxueux que le WC classique.

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

Qu'est-ce que vous en pensez ?

Ecrit par Sandrine Barnard

Rédactrice de pour-vous-magazine.com avec divers passions !
Bonjour et bienvenue sur ma page, Je m’appelle Sandrine Barnard, je suis rédactrice à pour-vous-magazine.com depuis son lancement.

Commentaires

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Choisir un équipement moto : ce qu’il faut savoir

Brunch maison : idées de menus et conseils pour s’organiser