dans

Moteur reprogrammé : que dit la loi ?

La reprogrammation du moteur permet d’augmenter le couple moteur ou la puissance d’un véhicule. Que ce soit en touchant aux pièces mécaniques du moteur ou non, la reprogrammation de celui-ci est une pratique complexe. Dans cet article, découvrez de quoi il s’agit exactement et quel est le cadre légal s’y référant.

La reprogrammation de moteur, qu’est-ce que c’est ?

Les véhicules modernes disposent presque tous d’un boîtier électronique ECU, UCM ou BSM. Celui-ci a pour fonction de diriger la pression du turbocompresseur, la quantité injectée de carburant ainsi que l’avance à l’allumage. Reprogrammer le moteur consiste à modifier les paramètres d’origine de ce boîtier électronique. Ainsi, ce dernier peut donner de nouvelles directives en injection de carburant et en allumage. Cette pratique peut avoir de nombreux avantages :

  • Augmentation du couple moteur, qui fait partie des services de MotorTech, un spécialiste de la reprogrammation de moteur ;
  • Gain de puissance de la voiture : la reprogrammation modifie les paramètres de façon à ce que le moteur reçoive davantage de carburant sur un court laps de temps, améliorant ainsi son accélération ;
  • Réduction de la consommation pour certains types de véhicules. Effectivement, la reprogrammation peut permettre l’amélioration de la qualité de combustion du carburant, notamment lors de l’accélération. Cela implique la réduction de consommation de l’ordre de 1 l aux 100 kilomètres.

Le stage 1 de la reprogrammation consiste à agir sur le boîtier sans toucher aux pièces mécaniques. Le stage 2 vise la pleine exploitation du moteur en modifiant certains éléments externes. Il peut s’agir de la ligne d’échappement ou d’admission d’air.

moteur voiture

Quel est le cadre légal pour rouler sur circuit ou sur route pour les voitures reprogrammées ?

La réglementation en vigueur ne considère pas la reprogrammation de moteur Stage 1 comme une modification notable. Ainsi, il n’est pas nécessaire d’effectuer une Réception à Titre Isolé ou RTI. En revanche, l’article R322-8 du Code de la route stipule que toute transformation modifiant les caractéristiques du véhicule nécessite une modification du certificat d’immatriculation.

Pour cela, le propriétaire du véhicule doit adresser une déclaration au Ministère de l’Intérieur dans le mois suivant la transformation. Un certificat provisoire d’immatriculation sera délivré au conducteur pour pouvoir circuler, pendant 1 mois à partir de la date de déclaration. Voici les documents à fournir pour la nouvelle carte grise :

  • Le certificat d’immatriculation original
  • Le Cerfa 13750*05 de demande d’immatriculation
  • Un justificatif d’identité
  • Un justificatif de domicile
  • Le RTI : rappelons que pour la reprogrammation Stage 1, celui-ci n’est pas obligatoire. Il l’est uniquement pour une modification physique du véhicule.

Ainsi, la reprogrammation moteur n’est pas interdite, mais entraîne des démarches administratives assez compliquées.

Que dit la réglementation supranationale ?

La réglementation en vigueur stipule que tout véhicule ayant été homologué par rapport aux procédures communes dans un État membre de l’Union européenne est conforme sur tout le territoire de l’UE. Ainsi, aucun test n’est effectué sur les véhicules réceptionnés dans un autre État membre de l’UE.

Des différences de caractéristiques du moteur entre celles déclarées à l’homologation et celles mesurées en réalité ne sont donc pas rares. Ces écarts sont tolérés dans ces pays.

Laisser un commentaire

Ecrit par Julie Morin

Bonjour et bienvenue sur ma page auteure !
Je m’appelle Julie Morin, issue d'une école de journalisme, je rédige des articles pour le site pour-vous-magazine.com.

De nature très curieuse, mes centres d'intérêt sont divers et variés. J'aime le challenge et aborder de nouvelles thématiques que je ne connais pas encore.
Mon objectif premier est de fournir un contenu qualitatif et concis, afin que mes lecteurs ressorternt informés après avoir pris connaissance des mes articles.

Bonne lecture sur PVM

Qu'est-ce que vous en pensez ?

Site de rencontre gratuit : Jolie-rencontre.com, nouvel arrivant