dans

OMGOMG

Syndrome de l'imposteur : s’en libérer dès aujourd’hui

Vous venez d’être augmenté à votre travail ? Dêtre promu à un poste de responsable ? Félicitations !

Pourtant vous restez persuadé de ne pas mériter ces honneurs, qu’ils sont simplement dus à la chance ou à votre d’ancienneté…

Comme près de 20% de la population, vous êtes probablement victime du syndrome de l’imposteur.

Dans cet article, vous allez découvrir si vous souffrez de ce sentiment d’imposture et pouvoir trouver des clés pour vous en échapper et retrouver confiance en vous.

Mais au fait le syndrome de l’imposteur, qu’est-ce que c’est ?

Ce syndrome est également appelé « syndrome de l’autodidacte ».

Il touche à la fois les hommes et les femmes, que ce soit dans le domaine personnel ou professionnel.

Il a été mis en lumière en 1978 par deux psychologues américaines Pauline Rose Clance et Suzanne Imes.

Vous êtes sujets au syndrome de l’imposteur si vous présentez les caractéristiques principales suivantes :

  • Vous êtes incapables de considérer que vos réussites sont dues à vos talents ou à vos compétences personnelles,
  • Vous associez systématiquement vos réussites à des facteurs extérieurs tels que la chance ou le hasard par exemple,
  • Vous vous dévalorisez constamment,
  • Vous vous sentez illégitime dans votre domaine d’activité même après avoir obtenu des diplômes ou cumulé des années d’expériences,
  • Vous vivez dans la crainte permanente qu’un jour, tout le monde découvre que vous êtes un usurpateur,
  • Vous craignez plus que tout d’être démasqué.

Comment cela se traduit-il dans vos comportements au quotidien ?

Du fait de vos doutes permanents, vous souffrez d’un stress très important,

Votre perfectionnisme exacerbé et votre peur de l’échec vous poussent soit à une procrastination très grande soit à une frénésie de travail (par exemple de nombreuses heures supplémentaires au travail).

Quelle stratégie mettre en place pour se débarrasser du syndrome de l’imposteur ?

Faire taire sa « petite voix intérieure » qui vous répète que vous n’êtes pas à la hauteur

Chaque fois que votre cerveau formule des critiques ou des pensées négatives à votre égard, pensez à vos réussites et vos talents et restez fixé sur ces pensées positives.

Vous accorder le droit à l’erreur

Le dossier marketing que vous avez remis à votre patron n’est pas parfait ? Votre gâteau au chocolat manque un peu de beurre ? Ce n’est pas grave ! Fuyez le perfectionnisme à outrance. Souvenez-vous que le mieux est l’ennemi du bien, vous serez plus serein !

Ne pas ruminer dans votre coin

Parlez de votre mal-être à vos proches dès que vous sentez poindre le doute et l’angoisse de vous sentir «nul ».

Les entendre vanter vos qualités et aptitudes vous aidera grandement à reprendre confiance en vous et à vous focaliser sur vos réussites et talents.

En dernier recours, et pour éviter de tomber dans la dépression ou le burn-out, il pourrait être utile d’envisager de faire appel à un coach ou à un psychothérapeute pour vous aider à dépasser ces blocages et automatismes inconscients.

Et vous, quelle est votre stratégie pour vous défaire de ce syndrome ? Dites-le-nous en commentaire.

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

Qu'est-ce que vous en pensez ?

Ecrit par Nabila .T

Bonjour et bienvenue à vous ! Je m’appelle Nabila.

Je suis une avocate passionnée de mots sous toutes leurs formes (de la rédaction de nouvelles aux contenus de sites web 😊).

J’aime rédiger sur de multiples thématiques. Toutefois mes thèmes de prédilection sont le droit, la psychologie, le développement personnel, la santé, l’entreprenariat, la parentalité, la spiritualité et bien d’autres.

Ma mission : partager avec vous mes découvertes, mes passions, mes connaissances... A très bientôt !

Commentaires

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Comment réveiller le désir sexuel d’un couple en 5 étapes

Comment faire soi-même un Terrarium ?