dans ,

LoveLove

Allaitement maternel : Une expérience magique quasi mystique

J’ai allaité mes deux enfants exclusivement pendant six mois puis en complément à la diversification pendant un an. Ça a été magique ! Je vous livre mes ressentis.

Sujet de prédilection des jeunes mamans, juste après la perte des kilos de grossesse et le temps nécessaire pour que bébé fasse ses nuits, l’allaitement divise. Vous ne savez pas quoi décider pour le petit être qui barbote encore au chaud dans votre ventre. Lait maternel vs lait en poudre ? Je vous donne neuf raisons indiscutables de vivre cette aventure unique.

Sommaire

Première raison : établir un lien privilégié

À la naissance, votre nouveau-né et vous faites connaissance en quelques heures. Le serrer contre votre poitrine et le voir s’accrocher à votre sein vous apporteront un premier sentiment de confiance : votre tout-petit sait comment faire et votre corps peut le satisfaire.

Devenir maman est bouleversant, tant hormonalement, que physiquement. Vous allez avoir besoin de force pour tenir le coup et vous épanouir avec votre bébé. Ainsi, je vous conseille d’accumuler ce que j’appelle les moments magiques. Apprendre à connaître votre enfant est primordial pour cela. Même si vous l’avez senti bouger, vivre et grandir dans votre corps pendant toute votre grossesse, vous ne connaissez pas encore son caractère, ni ses envies, encore moins ce qu’il aime ou au contraire déteste, car même lui ne le sait pas très bien. Prenez le temps de vous apprivoiser. Les temps d’allaitement sont un excellent moyen d’y parvenir en douceur.

Deuxième raison : transmettre des anticorps

C’est invisible, mais en nourrissant votre petit ange vous lui transmettez une partie de votre système immunitaire. Vous verrez qu’il va vite en avoir besoin quand il sera confronté à votre nièce enrhumée ou au petit voisin qui a une bonne gastro.

À son arrivée sur Terre, votre bébé est fort de l’énergie qu’il a accumulé pendant sa croissance intra-utérine. Toutefois, le monde extérieur est agressif pour ce petit corps qui a baigné dans le liquide amniotique protecteur et sécurisant toute sa vie. Votre rôle est de le protéger. Bébé est vulnérable et le moindre virus pourrait vouloir s’attaquer à lui. Les pédiatres sont unanimes : un nouveau-né n’est pas assez fort pour recevoir la plupart des médicaments disponibles sur le marché. C’est pour cette raison qu’un rhume chez un bébé de quelques semaines peut rapidement dégénérer, en bronchiolite par exemple.

Le lait maternel n’est pas magique, mais il est d’une grande aide et agit comme un cocktail de vitamines, de nutriments et de minéraux pour bébé.

Troisième raison : offrir le top de la qualité

Des centaines d’articles traitent du lait en poudre avec des informations parfois inquiétantes sur sa qualité. Qui croire ? Que faire ? L’allaitement est la solution à cette problématique. Avec le vôtre, zéro question : votre lait est parfait pour votre nourrisson, c’est sûr !

La composition du lait maternel s’adapte aux besoins de votre petit, tant au fil des semaines, qu’au cours même de la tétée. En début de mise au sein, votre lait est très liquide afin de désaltérer bébé, puis il prend une texture plus épaisse et riche pour rassasier votre petit glouton. C’est un repas complet que vous lui servez : boisson et dessert inclus !

La composition du lait change en même temps que votre bébé grandit pour s’adapter à ses besoins alimentaires. Lorsque votre enfant est enrhumé par exemple (oui, ça peut arriver malgré tout…), votre lait se charge d’anticorps produits spécialement pour lutter contre le virus ou la bactérie en cause. Ainsi le lait n’est ni une potion magique ni un médicament, mais il contribue à une guérison plus rapide. Vous devenez un laboratoire pharmaceutique exclusivement consacré à votre enfant !

Bien entendu, si vous suivez un traitement médical, je vous conseille vivement de consulter votre médecin traitant ou le spécialiste qui vous connaît bien et pourra vous confirmer qu’allaiter bébé est sans risque.

Selon votre pathologie, il peut exister des alternatives aux traitements médicamenteux classiques comme l’homéopathie. Les médecines douces sont bonnes pour notre santé et celle de bébé.

Quatrième raison : minimiser les problèmes de régurgitation

Le sein est idéalement conçu pour boire. La succion est plus aérée qu’avec une tétine et réduit les coliques et les régurgitations de votre petit ange.

Il existe de nombreux biberons sur le marché dont l’ergonomie vise à se rapprocher du fonctionnement du sein. Même si c’est différent, vous aurez besoin de biberons : si vous devez vous absenter, prendre des médicaments, si vous tirez du lait à donner plus tard ou si le papa a envie lui aussi d’un moment de partage avec bébé.

Je vous recommande toutefois d’offrir le biberon le plus tardivement possible, car nos enfants sont de vrais petits fainéants et obtenir du lait d’une tétine est plus facile et rapide que d’activer une montée de lait. Il se peut, surtout en fin de journée, ou si votre bébé est vraiment fatigué, qu’il rechigne à s’épuiser davantage. On le comprend ! Un biberon lui apparaitrait alors comme une solution de facilité. Toutefois, introduire un biberon lors des six premières semaines d’allaitement peut avoir un effet néfaste sur la quantité de lait produite, voire mener au sevrage prématuré de bébé. N’ayez pas peur, ce n’est pas un biberon qui va venir tout gâcher, mais quand même, gardez cela en tête.

Cinquième raison : rassurer

Le sein : c’est chaud, c’est doux, c’est le cœur de maman pas loin, c’est de l’amour que l’on suçote, c’est le bidon qui se remplit, c’est de la sécurité qui coule dans la gorge.

Après plusieurs mois passés à être bercé et protégé à l’intérieur de votre corps, votre nourrisson a besoin de peu de choses : respirer, dormir, manger/boire et être rassuré. Ce dernier point est primordial, car il va impacter tous ses autres besoins. Si votre nourrisson n’est pas en confiance, il n’arrivera pas à s’endormir, il sera de mauvaise humeur, pleurera et n’aura plus de temps à consacrer à sa mission la plus importante : grandir. En effet, bébé est né, mais il est loin d’être terminé et à l’intérieur de son petit corps, c’est la panique : ça pousse, ça tire, ça fait mal, ça s’organise…

Quoi de mieux pour rester concentré sur sa mission qu’être en confiance ? Ce rôle, vous allez le remplir à merveille, car vous aimez votre bébé. Vous êtes la seule personne qu’il connaît au début. Vous êtes sa référence, sa boussole et il a besoin de vous, de vos bras, de votre chaleur, de vos seins et de votre amour.

Même si vous faites finalement le choix de ne pas allaiter ou si vous ne pouvez pas allaiter pour des raisons indépendantes de votre volonté, vous devez trouver le moyen de rassurer bébé. Il a besoin de savoir que vous êtes là, s’il en éprouve le besoin. Il ne pleure pas pour vous ennuyer. Il pleure, car il vous appelle et vous demande de lui redire à votre manière à quel point tout va bien et que vous l’aimez.

Sixième raison : ne pas déménager à chaque sortie

Si c’est le premier, vous ne savez pas encore dans quoi vous mettez les pieds. Je peux vous dire que vous allez sortir chargée à partir de maintenant ! Alors si vous pouvez éviter biberons, doses de poudre et eau à 37 °C à disposition immédiate, foncez et donnez le sein !

Je vous donne un conseil ici que j’applique encore aujourd’hui avec mes enfants. J’ai acheté une bouteille isotherme de type Thermos qui conserve l’eau chaude à la même température pendant de longues heures. Je peux vous dire que c’est un achat que j’ai grandement rentabilisé !

Avant d’être parents, ce sont des choses dont on ne se rend pas compte, mais il est parfois compliqué d’avoir accès à de l’eau de qualité et à température adéquate. Il est aussi souvent difficile de trouver un endroit propre où s’installer pour préparer un biberon. Je vous confie que c’est la même chose pour allaiter, mais je vous donne quelques astuces dans cet article : « Les 1000 lieux où j’ai donné le sein ».

Il en est de même pour changer une couche. Ça peut être un véritable casse-tête d’avoir le matériel et l’intimité nécessaires. C’est aussi une raison pour laquelle je vous conseille d’allaiter, car vous allez vous enlever une difficulté organisationnelle.

Par contre, exit pudeur et complexe, je vous le dis tout de suite. Il est possible que des gens voient une partie de vos seins. C’est le petit bémol. Il faut vous dire que les avantages de l’allaitement valent bien ce petit sacrifice et de toute façon toute la maternité a déjà vu vos nénés.

Septième raison : perdre facilement vos kilos de grossesse

Alors là, c’est la cerise sur le gâteau… Si vous allaitez au moins trois mois, vos kilos de grossesse fonderont comme neige au soleil. C’est qu’assurer la production de la petite usine nécessaire à la satiété de votre enfant, ça brûle des calories !

Plus vous allaiterez longtemps et plus ça sera le cas. Il faudra d’ailleurs veiller à bien vous alimenter, car des repas équilibrés, une bonne hydratation et un rythme de vie sain sont la clef d’une bonne lactation. Le sommeil est aussi primordial, mais vous allez en manquer au début. C’est normal, il ne faut pas vous inquiéter. Bébé finira par faire ses nuits. Je peux vous donner quelques conseils à ce sujet : « Les 10 pièges à éviter pour un bon sommeil de bébé ».

L’allaitement donne faim et il ne faut pas vous priver, sans toutefois engloutir deux tablettes de chocolat par jour ! Vous devez rester dans la limite du raisonnable, tout en vous faisant plaisir. Attention toutefois à la période de sevrage. Votre corps aura alors des besoins moindres et il ne sera plus nécessaire de reprendre un petit morceau de fromage ou une plus grosse part de ce délicieux bœuf bourguignon.

Huitième raison : ressentir le plaisir d’offrir le plus beau des cadeaux après la vie

C’est indescriptible, quasi mystique… C’est énervant de lire ça, je sais, mais c’est vrai. Tant que votre trésor ne sera pas lové dans votre giron, vous ne pourrez pas comprendre que c’est l’une des plus belles choses à réaliser dans votre vie de femme.

Personnellement, allaiter reste ce que j’ai fait de plus beau dans ma vie. J’ai pourtant une vie remplie : des projets professionnels, des loisirs, de nombreuses activités qui me rendent heureuse et m’épanouissent, mais donner le sein m’a donné un sentiment unique de puissance. Pour comprendre, cela ressemble au sentiment que l’on ressent quand on découvre que l’on est enceinte. On se sent forte, utile et capable, presque invincible !

Neuvième raison : savourer ces instants éphémères

Vous vivrez votre plus belle histoire d’amour quand vous croiserez son regard pendant qu’il boit et son sourire satisfait quand il sera repu. Et puis, en toute honnêteté, qu’avez-vous de mieux ou de plus utile à faire qu’admirer votre chouchou téter et s’endormir peu à peu contre vous ?

Je vous accorde qu’à deux heures du matin, encore debout dans la chambre de bébé plongée dans l’obscurité, à tenter de comprendre pourquoi il ne dort pas, pourquoi il semble endormi à votre sein et se réveille dès que vous esquissez le mouvement de le recoucher, il se peut que vous ne soyez pas d’accord avec moi.

Je le sais, je l’ai vécu. Je vous demande juste de souffler un grand coup et de relativiser la situation. Il va grandir très vite. Vous oublierez les moments difficiles rapidement et ne garderez en mémoire que le meilleur.

Voilà, j’espère vous avoir convaincu des bienfaits et des vertus de l’allaitement maternel. Je ne dis pas que ça sera facile tous les jours, mais au même titre que la grossesse, c’est une expérience que la vie vous offre et elle vaut le coup d’être tentée. C’est mon vécu et je voulais le partager avec vous.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec d’autres mamans.

Pour toutes vos interrogations, je vous conseille vivement de ne consulter que des sites fiables et notamment la Leche League France, ou de vous rapprocher d’une sage-femme agréée.

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

Qu'est-ce que vous en pensez ?

Ecrit par Alexandra Stoecklin

Bonjour cher.e internaute
Je me présente : Alexandra Stoecklin, créatrice de contenu web.

Passionnée par la langue française, je suis également romancière et correctrice. Issue d’une formation en biologie, j’ai développé des qualités très utiles dans ma profession : curiosité et ténacité. Je m’inspire de mes connaissances scientifiques, de mon quotidien, de mes nombreux voyages et de ma famille pour rédiger des textes qui, je l’espère, sauront vous séduire. Bienvenue dans mon univers et bonne découverte

Commentaires

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Bien-être au travail : clé de réussite pour employé et employeur

5 astuces pour vous mettre facilement au « zéro déchet »